CONCEPT GÉNÉRAL DE FORMATION (CGF) 2020

Dès l’automne prochain, la formation policière de base sur deux ans sera dispensée dans toute la Suisse. La première année, au sein de l’un des six centres régionaux de formation, débouchera sur l’Examen de la capacité opérationnelle qui a fait l’objet d’une harmonisation sur le plan national. La deuxième année, les futures policières et futurs policiers mettront en pratique leurs acquis dans les corps de police. La formation sera ainsi couronnée par l’Examen professionnel. Ces nouveautés sont l’aboutissement du projet « Concept général de formation (CGF) 2020 » validé par la CCPCS, en concertation avec la CCDJP. 

Bilan positif à la clôture du projet
Le nom de « Concept général de formation (CGF) 2020 » résume la volonté de la Conférence des directrices et directeurs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP) de développer la formation de base et continue de la police de façon à répondre aux exigences d’un modèle axé sur les compétences et la pratique. La Conférence des commandants des polices cantonales suisses (CCPCS) ainsi que la CCDJP ont approuvé les travaux sur le projet, menés durant trois ans, et ont validé la mise en œuvre de celui-ci. Reto Habermacher, directeur de l’Institut Suisse de Police (ISP) et responsable général du projet, en a tiré un bilan positif : « Les fondements ont été posés en étroite collaboration avec nos partenaires. Ils garantissent une formation de base pour les futures policières et futurs policiers moderne et axée sur les compétences, qui ne néglige pas les spécificités régionales. »

Un Examen de la capacité opérationnelle harmonisé 
La première phase, qui aura lieu au sein des centres régionaux de formation, débouchera sur l’Examen de la capacité opérationnelle, harmonisé au niveau national. Quiconque obtiendra ce précieux sésame pourra commencer la deuxième phase de formation au sein de son corps de police d’appartenance. L’Examen de la capacité opérationnelle correspond en principe à l’actuel Examen professionnel obtenu au terme d’une année de formation. La nouveauté se traduira notamment par une épreuve orale au sujet des valeurs, des normes et des comportements propres à la police. En outre, cet examen a fait l’objet d’une harmonisation sur tout le territoire national.

Des instruments de suivi et de développement harmonisés dans la deuxième phase de formation 
La deuxième phase de formation permettra un approfondissement axé sur la mise en pratique des compétences et du savoir acquis. Elle mettra l’accent sur le traitement de cas concrets. Avec le soutien de coaches et de mentors et au moyen d’instruments harmonisés, les apprenantes et apprenants rédigeront un rapport-portfolio qui servira de base à l’Examen professionnel. Les cas concrets répondront aux exigences de chaque corps de police. La rédaction d’un rapport ainsi qu’un entretien avec les mentors et les coaches en vue de l’Examen professionnel concluront la formation de base. 

De la phase de projet à la phase de mise en œuvre
La phase de mise en œuvre succède à la phase de projet. Elle consiste à introduire chaque élément de manière détaillée, à fournir des informations complètes aux partenaires et à préparer l’intégration des tâches partiellement nouvelles. Toutes ces activités sont en cours de réalisation, de sorte que le premier cursus suivant le nouveau modèle puisse débuter comme prévu à l’automne 2019. La première session d’Examens de la capacité opérationnelle se déroulera en automne 2020 et la première session d’Examens professionnels en automne 2021. 

Révision de l’offre de formation continue et certification harmonisée
En plus de la formation policière de base, le CGF 2020 comprend les deux éléments suivants : d’une part, la révision approfondie de l’offre de formation policière continue et, d’autre part, le suivi du système modulaire de certification des assistantes et assistants de sécurité publique, mis en œuvre depuis l’automne 2018.